En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue sur Dipisoft, le site de Damien PONNELLE !

Vous trouverez ici des logiciels originaux et 100% gratuits, tant pour une utilisation personnelle que professionnelle. Il s'agit principalement d'outils orientés réseau (mais pas uniquement) que je développe pour mes propres besoins mais que j'ai plaisir à partager avec ceux qui le souhaitent.

Et malgré leur gratuité ils ne contiennent ni pub, ni virus, ni spyware, ni malware d'aucune sorte. Ça va sans dire, mais je tenais à le souligner.

D'ailleurs, si vous pensez que ceci vaut bien un "petit geste" - et je ne parle pas d'un geste avec le majeur -, ne vous retenez pas de faire un don (via PayPal ou en cryptomonnaies, par exemple). A noter qu'un lien Paypal est également présent dans la fenêtre "A propos..." de chacun de mes outils.

Les bonnes pratiques pour poster sur ce site (merci de les respecter car je perds pas mal de temps à déplacer les messages déposés au mauvais endroit) :

  • si vous avez des questions sur un logiciel en particulier, que vous souhaitez signaler un bug ou suggérer une évolution, utilisez le bouton "Réagir à cet article" situé en fin d'article de présentation dudit logiciel.
  • vous pouvez également commenter les news (billets), sans perdre de vue la directive précédente : à savoir que si votre intervention concerne un outil particulier, sa place est dans l'article correspondant.
  • si vous avez une remarque plus générale, sur le site par exemple, ou si vous voulez simplement laisser un petit mot de remerciement, le "Livre d'Or" est destiné à ça. Merci d'avance de ne pas prendre cette rubrique pour un site de référencement. Vous pouvez accompagner votre prose d'un lien vers votre site web, mais si j'ai des doutes sur la sincérité de votre démarche (en gros si votre message n'est qu'un prétexte pour glisser votre pub), je me réserve le droit de virer ledit lien. A bon entendeur...

Si vous souhaitez référencer certains de mes logiciels sur un blog, un forum ou n'importe où ailleurs, pas de problème : je vous demande juste de respecter ces quelques "règles" :

  1. citez l'origine de l'outil (Dipisoft, au cas où vous l'auriez oublié), avec un lien vers mon site
  2. donnez un lien de téléchargement vers mon site (ex.: https://www.dipisoft.com/file/wakeonlan.exe ou https://www.dipisoft.com/file/dipiscan.zip, sans spécifier le n° de version, une redirection se charge de pointer vers la dernière version disponible). Je préfère qu'il y ait plus de passage sur mon site plutôt que vous hébergiez des versions obsolètes.
  3. si le référencement en question mentionne le numéro de version et/ou la date de publication, veillez à mettre ces informations à jour lorsque qu'une nouvelle version sort. Pour ce faire, je vous invite à vous abonner à la newsletter.
  4. ce n'est pas une obligation mais un petit message pour m'en informer sera toujours le bienvenu.
Voilà, c'est tout ! Bonne visite à toutes et à tous... Damien "Dipi" PONNELLE. smile

dipisoft.png

Les 5 derniers billets

En cette fin de week-end, un utilisateur s'est "amusé" à envoyer plus de 600 requêtes de réveil via Internet (ou "WOW") à l'aide d'un de mes outils qui offrent cette fonctionnalité (WakeOnLan ou Dipiscan). Ou disons plutôt qu'il a tenté de le faire, car j'avais mis en place il y a quelques années une limitation de l'utilisation du script/webservice à 20 requêtes envoyées avec succès par jour et par IP émettrice. Ceci afin d'éviter que mon hébergeur ne me retire l'accès aux fonctions du module socket (qui sont désactivées pour les hébergements mutualisés).

J'ai donc modifié une nouvelle fois le script/webservice utilisé par WakeOnLan et Dipiscan pour mettre en place un bannissement automatique en cas d'abus manifeste. baton1.gif

En conséquence, dès ce soir, un bannissement de l'adresse IP du demandeur a été mis en place au delà de 100 requêtes (réussies ou en échec) dans la même journée. Une fois l'adresse IP blacklistée, il faudra que son "titulaire" me contacte pour en demander le dé-bannissement car cela ne se fera pas automatiquement mais manuellement. Ou que l'indélicat se débrouille pour changer d'adresse IP.

Bref, ceci m'a également conduit à réfléchir à une formule "premium" pour ceux qui auraient besoin d'effectuer plus de 20 réveils par jour. Si vous êtes dans ce cas, merci de me contacter.

smile

Lire la suite

En cette fin de week-end, un utilisateur s'est "amusé" à envoyer plus de 600 requêtes de réveil via Internet (ou "WOW") à l'aide d'un de mes outils qui offrent cette fonctionnalité (WakeOnLan ou Dipiscan). Ou disons plutôt qu'il a tenté de le faire, car j'avais mis en place il y a quelques années une limitation de l'utilisation du script/webservice à 20 requêtes envoyées avec succès par jour et par IP émettrice. Ceci afin d'éviter que mon hébergeur ne me retire l'accès aux fonctions du module socket (qui sont désactivées pour les hébergements mutualisés).

J'ai donc modifié une nouvelle fois le script/webservice utilisé par WakeOnLan et Dipiscan pour mettre en place un bannissement automatique en cas d'abus manifeste. baton1.gif

En conséquence, dès ce soir, un bannissement de l'adresse IP du demandeur a été mis en place au delà de 100 requêtes (réussies ou en échec) dans la même journée. Une fois l'adresse IP blacklistée, il faudra que son "titulaire" me contacte pour en demander le dé-bannissement car cela ne se fera pas automatiquement mais manuellement. Ou que l'indélicat se débrouille pour changer d'adresse IP.

Bref, ceci m'a également conduit à réfléchir à une formule "premium" pour ceux qui auraient besoin d'effectuer plus de 20 réveils par jour. Si vous êtes dans ce cas, merci de me contacter.

smile

Fermer

Publié le 22/11/2020 @ 21:35  - aucun commentaire -   |

Contrairement à la quasi totalité des outils que je propose, AccInfos n'est pas un "logiciel" (un binaire quoi !) mais un script. En fait il existe depuis 2013 mais était jusqu'ici nommé UserInfos.

A ne pas confondre avec le logiciel QuickUserInfos, ce script permettait toutefois lui-aussi de récupérer des informations de l'ActiveDirectory. Sans interface graphique, il était plutôt destiné à des traitements "batch". Il était possible de préciser la liste des attributs à récupérer et quelques autres paramètres en modifiant certaines constantes directement dans le code.

Je me suis repenché récemment sur son cas pour dépanner un ancien collègue qui avait besoin d'un outil de ce genre.

Cette nouvelle version, dans laquelle il n'y a pas que le nom qui a changé, est davantage paramétrable et offre des fonctionnalités supplémentaires (notamment la recherche de mises à jour du script).

Pour plus d'informations, je vous invite à consulter l'article correspondant et à jeter un œil au script lui-même, les différentes constantes à paramétrer y sont décrites.

Vous l'aurez compris, cet "outil" n'est pas destiné à Monsieur ou Madame "Tout le monde", mais s'avérera pratique pour ceux qui ont besoin d'extraire, en automatique, des informations de leur ActiveDirectory.

smile

Lire la suite

Contrairement à la quasi totalité des outils que je propose, AccInfos n'est pas un "logiciel" (un binaire quoi !) mais un script. En fait il existe depuis 2013 mais était jusqu'ici nommé UserInfos.

A ne pas confondre avec le logiciel QuickUserInfos, ce script permettait toutefois lui-aussi de récupérer des informations de l'ActiveDirectory. Sans interface graphique, il était plutôt destiné à des traitements "batch". Il était possible de préciser la liste des attributs à récupérer et quelques autres paramètres en modifiant certaines constantes directement dans le code.

Je me suis repenché récemment sur son cas pour dépanner un ancien collègue qui avait besoin d'un outil de ce genre.

Cette nouvelle version, dans laquelle il n'y a pas que le nom qui a changé, est davantage paramétrable et offre des fonctionnalités supplémentaires (notamment la recherche de mises à jour du script).

Pour plus d'informations, je vous invite à consulter l'article correspondant et à jeter un œil au script lui-même, les différentes constantes à paramétrer y sont décrites.

Vous l'aurez compris, cet "outil" n'est pas destiné à Monsieur ou Madame "Tout le monde", mais s'avérera pratique pour ceux qui ont besoin d'extraire, en automatique, des informations de leur ActiveDirectory.

smile

Fermer

Publié le 24/10/2020 @ 00:16  - aucun commentaire -   |

Vous aurez probablement constaté que ces derniers temps l'actualité Dipisoft se fait rare. Mes journées sont compliquées au boulot et je n'ai pas trop la tête à développer une fois rentré à la maison. Autant dire que mes projets en cours sont en attente. frown

Malgré ça, j'ai eu besoin de faire évoluer DipiComputerAccounts pour un besoin perso alors je vous en propose une nouvelle version. Voici ce qui a changé avec cette v1.2 :

  • ajout d'un bouton permettant de copier (dans le presse-papiers) le nom des machines sélectionnées
  • correction d'une faute dans le nom d'une classe du fichier de configuration (DernièrsConteneurs -> DerniersConteneurs)
  • suppression du dossier Langues et du fichier de ressource devenu inutile (dans le projet, pas sur les postes utilisateurs)

A bientôt j'espère, lorsque le moral remontera et que j'aurai de nouveau envie de m'y remettre sérieusement.

smile

Lire la suite

Vous aurez probablement constaté que ces derniers temps l'actualité Dipisoft se fait rare. Mes journées sont compliquées au boulot et je n'ai pas trop la tête à développer une fois rentré à la maison. Autant dire que mes projets en cours sont en attente. frown

Malgré ça, j'ai eu besoin de faire évoluer DipiComputerAccounts pour un besoin perso alors je vous en propose une nouvelle version. Voici ce qui a changé avec cette v1.2 :

  • ajout d'un bouton permettant de copier (dans le presse-papiers) le nom des machines sélectionnées
  • correction d'une faute dans le nom d'une classe du fichier de configuration (DernièrsConteneurs -> DerniersConteneurs)
  • suppression du dossier Langues et du fichier de ressource devenu inutile (dans le projet, pas sur les postes utilisateurs)

A bientôt j'espère, lorsque le moral remontera et que j'aurai de nouveau envie de m'y remettre sérieusement.

smile

Fermer

Publié le 18/10/2020 @ 14:25  - aucun commentaire -   |

Durant le développement de DipiLanAlert j'ai été confronté à des problèmes d'envoi de mails en utilisant une configuration SMTP sécurisée (case à cocher "Utiliser SSL"). J'avais fini par trouver une explication mais j'ai oublié d'évoquer le sujet dans le manuel de l'application. Oups !

Et aujourd'hui, quand un utilisateur m'a contacté pour me signaler des erreurs lors de l'envoi des mails (avec la même configuration SMTP que celle utilisée dans LanAlertCenter), je n'ai pas percuté tout de suite.

Après une bonne heure à essayer de comprendre, la mémoire m'est enfin revenue : la méthode d'envoi de mails du Framework .NET n'utilise pas SMTP/SSL (port 465) mais STARTTLS/SSL, donc le port 587 ! Si vous êtes curieux, je vous invite à lire ceci.

Dans la prochaine version je ferai en sorte que l'activation de la case à cocher "Utiliser SSL" propose par défaut le port 587 au lieu du 465. Et j'ajouterai cette petite explication dans le manuel que personne ne lit.

Désolé pour le désagrément.

smile

Lire la suite

Durant le développement de DipiLanAlert j'ai été confronté à des problèmes d'envoi de mails en utilisant une configuration SMTP sécurisée (case à cocher "Utiliser SSL"). J'avais fini par trouver une explication mais j'ai oublié d'évoquer le sujet dans le manuel de l'application. Oups !

Et aujourd'hui, quand un utilisateur m'a contacté pour me signaler des erreurs lors de l'envoi des mails (avec la même configuration SMTP que celle utilisée dans LanAlertCenter), je n'ai pas percuté tout de suite.

Après une bonne heure à essayer de comprendre, la mémoire m'est enfin revenue : la méthode d'envoi de mails du Framework .NET n'utilise pas SMTP/SSL (port 465) mais STARTTLS/SSL, donc le port 587 ! Si vous êtes curieux, je vous invite à lire ceci.

Dans la prochaine version je ferai en sorte que l'activation de la case à cocher "Utiliser SSL" propose par défaut le port 587 au lieu du 465. Et j'ajouterai cette petite explication dans le manuel que personne ne lit.

Désolé pour le désagrément.

smile

Fermer

Publié le 07/10/2020 @ 20:21  - aucun commentaire -   |

Suite à la découverte d'un bug dans le v1.2 de DipiQuery publiée la semaine dernière, voici une nouvelle version corrigeant le problème qui provoquait un plantage lors de la tentative d'ouverture de fichiers requêtes non issus de DipiQuery. Merci à Franck D. de m'en avoir informé.

Désolé pour le désagrément.

smile

Lire la suite

Suite à la découverte d'un bug dans le v1.2 de DipiQuery publiée la semaine dernière, voici une nouvelle version corrigeant le problème qui provoquait un plantage lors de la tentative d'ouverture de fichiers requêtes non issus de DipiQuery. Merci à Franck D. de m'en avoir informé.

Désolé pour le désagrément.

smile

Fermer

Publié le 30/08/2020 @ 20:23  - aucun commentaire -   |

Nouveautés du site

(depuis 7 jours)
Blog / Nouvelles