En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Ce site dans votre langue


French English Afrikaans Albanian Amharic Arab Armenian Azerbaijan Basque 
Belarusian Bengali Bosnian Bulgarian Burmese Catalan Cebuano Chichewa Chinese (Simplified) 
Chinese (Traditional) Cingalais Corsica Croatian Czech Danish Dutch Esperanto Estonian 
Finnish Gaelic (Scotland) Georgian German Greek Haitian creole Hawaiian Hebrew Hindi 
Hungarian Icelandic Igbo Indonesian Irish Italian Japanese Kazakhstan Khmer 
Kirghiz Korean Kurdish Laotian Latvian Lithuanian Luxemburgish Macedonian Malaysian 
Maltese Mongolian Nepalese Norwegian Polish Portuguese Romanian Russian Serbian 
Slovak Slovenian Spanish Swahili Swedish Tagalog Tajikistan Thai Turkish 
Ukrainian Uzbek Vietnamese 

Plugin TranslatorBox par Dipisoft
Merci à Google Traduction

Recherche sur ce site

Recherche sur ce site

Dons / Contributions

Qu'ils soient utilisés à titre personnel ou professionnel, mes logiciels et le support associé sont gratuits.

Ce n'est pas le cas de l'hébergement de ce site.

Si vous souhaitez qu'il continue à vivre, vous pouvez faire un don pour participer à cette dépense...





... vous rejoindrez ainsi la

Newsletter

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
493 Abonnés

Traductions des logiciels

Les logiciels proposés sur ce site
sont nativement en français...

... certains (identifiés par le picto multilingue.png),
sont fournis avec des fichiers
de langues supplémentaires.

Apportez votre pierre à l'édifice en
améliorant des traductions existantes...

... ou en ajoutant des nouvelles
traductions à certains logiciels.

Pour ce faire, rendez-vous sur la page
des fichiers de langues et
rejoignez la liste des contributeurs !

Visites

 2162130 visites

 25 visiteurs en ligne

Réseaux sociaux

Blog / Nouvelles - Divers


Divers

Baston !!!!!  

Je ne décolère pas !!! colere.gif

Quand mes vacances ont débuté il y a une dizaine de jours, je m'étais fixé quelques objectifs : bosser dans la maison (faire la chambre de mon fils aîné), me reposer un peu ET surtout terminer les modifications en cours sur plusieurs de mes logiciels pour enfin en sortir les nouvelles versions.

Mais c'était sans compter sur la poisse qui hélas m'accompagne depuis quelque temps : dimanche 12 octobre vers 23h30, paf!... plus de connexion. Pas d'accès au net, pas de téléphone fixe, bref, la totale ou devrais-je dire "les joies du dégroupage total"... allez, au dodo, ça ira mieux demain matin.

Lundi matin, je constate en discutant des voisins que je ne suis pas le seul dans ce cas. Renseignements pris, il semblerait que des petits connards se soient amusés à ouvrir le répartiteur de FranceTelecom (pas difficile puisqu'il n'y a plus de serrure depuis bien longtemps rolleyes) et à couper plusieurs dizaines de câbles. Pour quelle raison ? Récupérer du cuivre probablement ou peut-être isoler les équipements de télésurveillance/téléalarme de certaines maisons, peu importe. Je me rassure : le dégât est collectif, inutile de perdre mon temps et mon argent à appeler la hotline de FREE, tout va rentrer dans l'ordre dans la journée... grosse erreur.

Mardi matin, alors que l'afficheur de mon boîtier ADSL me fait toujours le coup du chenillard lent, j'entends du bruit dans la rue. Il s'agit de techniciens qui causent devant chez la voisine d'en face (qui est au boulot, bien sur). Je décide "d'aller aux nouvelles". Après quelques secondes d'espoir, je me rend vite compte que le problème est plus compliqué que je l'imaginais : ils ne sont pas là pour régler la panne de façon collective, mais uniquement pour rétablir la ligne d'un seul abonné qui a contacté le 1014. Ils ne feront rien pour moi vu que je n'ai pas contacté mon opérateur. Garde ton calme, ils n'y sont pour rien, eux... baton.gif

C'est donc bien malgré moi que je décide de contacter FREE depuis mon téléphone portable (aïe-aïe-aïe, la facture du mois prochain !). Une vingtaine de minutes plus tard, excédé par mon interlocutrice aussi incompréhensive qu'incompréhensible, je raccroche non sans avoir lâché un gentil "pouffiasse" dans le combiné... Une heure plus tard, mon cœur ayant enfin retrouvé une fréquence raisonnable, je retente le 0811923161 : après 10 minutes d'attente avec une musique "à chier" dans les oreilles, la sanction ne tarde pas à tomber : "En raison d'un trop grand nombre d'appels, nous ne pouvons vous mettre en relation avec l'un de nos collaborateurs. Nous vous invitons à rappeler ultérieurement "... TUT, TUT, TUT... allez Damien, reste zen, respire par le nez et va faire un peu d'enduis pour te détendre...

Mercredi, 7h30 du matin... le chenillard lent est toujours-là. J'espérais qu'un miracle ce soit produit durant la nuit, mais non... Je prends sur moi, j'attrape mon téléphone portable et retente la hotline. Peu d'attente cette fois-ci, le correspondant me comprend et je le comprends aussi. Début du miracle tant attendu ? Il est agréable de surcroît, peut-être a-t-il sous les yeux des traces de mon échange de la veille avec sa "charmante" collègue et de mes menaces de résiliation. Il me propose un rendez-vous pour le lendemain matin avec un technicien de FREE (la veille, sa collègue m'avait proposé un rdv pour le jeudi de la semaine suivante) que j'accepte le cœur en joie. Allez, la chance revient : tout sera de nouveau en service demain !

Jeudi matin. Petit coup d'oeil furtif à la FreeBox : encore et toujours ce putain de chenillard de merde. Zen, dans quelques heures le tech sera là et rebranchera ta ligne... va faire un peu de peinture pour passer le temps ! 10h10, M.FREE (Grégoire pour les intimes) se pointe, et mes espoirs s'envolent : après quelques questions/réponses et un rapide contrôle du raccordement de ma prise téléphonique principale, il conclut par "ligne coupée". Le problème est du côté de FT pas de celui de FREE. Et il n'est ni habilité, ni compétent pour tripoter dans le répartiteur. Il tente quand même de me rassurer en me disant qu'il est possible que je sois dépanné le lendemain, avec un peu de chance. Je lui demande si le fait de brûler un cierge pourrait accélérer le dépannage pour le jour même, mais la réponse est négative : les techs itinérants ne saisissent leurs rapports d'interventions que le soir après avoir fini leur tournée. La demande d'intervention n'arrivera pas chez FT avant vendredi...

Vendredi... le chenillard est toujours présent, invariablement. Il commence à faire partie de la famille et je me prends à lui parler de temps en temps, espérant qu'il me remercie en daignant enfin afficher l'heure et me signaler ainsi un retour à la vie normale. C'est un peu le Wilson de Tom Hanks dans Seul au monde. Ce d'autant que je suis conscient que le week-end approche et que si ça ne remarche pas avant 17h00, je peux mettre mon coeur en paix pour que cela reste ainsi jusqu'à lundi... au mieux.

Lundi matin, après deux soirées festives (faut bien se changer les idées !) et les courtes nuits qui les ont suivies, mon pote le chenillard lent est toujours là. Allez, zen... je reprends le boulot demain : je pourrai enfin voir si mon site est toujours en ligne, y déposer un billet pour avertir "mes" visiteurs que ce dernier est à l'abandon depuis 1 semaine bien malgré moi et répondre à plusieurs centaines de mails qui doivent remplir mes nombreuses boites aux lettres...

Lundi 12h51, miracle. Alors que j'apprends le décès de Soeur Emmanuelle en regardant le 1250 de M6, le chenillard est pris de hoquet. L'afficheur de mon boîtier ADSL vire au 88:88 puis au chenillard rapide, puis au rectangle clignant, fixe, et enfin l'heure ! Youpi ! Cris de joie dans la maison, Champagne ! Enfin non, par respect pour Soeur MachinChose on se contente du Coca Zero déjà sur la table... Je branche l'ordi de Mme à portée de main, un petit coup de Dipisec pour vérifier si le routeur est activé, reboot de la box car elle n'a pas chargé sa config, re-vérification avec Dipisec et cette fois c'est bon !!!!

Voilà, tout ça pour dire que je suis heureux d'être de nouveau parmi vous, après plus d'une semaine dans Internet. C'est dans ce genre de situation que l'on se rend compte que la société s'habitue vite aux évolutions technologiques : j'étais complètement isolé et perdu de ne plus pouvoir communiquer comme je le souhaitais.

Je tire de ce problème COLLECTIF réglé INDIVIDUELLEMENT (merci FranceTelecoms) le bilan suivant :
  • appels à la hotline de FREE : environ 40 minutes à 0,34€/minute prélevées sur la prochaine facture FREE. A noter qu'il faut ajouter le coût de ces appels (passés avec mon téléphone portable) bien évidemment facturés "hors forfait".
  • 8 jours sans téléphone fixe ni Internet, qui ne seront pas décomptés des 29,99€ d'abonnement FREE.
  • vacances partiellement gâchées.
  • sensation d'être pris pour con et pour otage dans la guéguerre entre l'opérateur "historique" et ses concurrents : ça n'a pas de prix !

Si vous avez une combine ou des conseils pour que je me fasse rembourser une partie des frais, n'hésitez pas à laisser un commentaire à ce billet. Vous pouvez aussi déposer vos coups de gueule si vous le souhaitez !

smile
Je ne décolère pas !!! colere.gif

Quand mes vacances ont débuté il y a une dizaine de jours, je m'étais fixé quelques objectifs : bosser dans la maison (faire la chambre de mon fils aîné), me reposer un peu ET surtout terminer les modifications en cours sur plusieurs de mes logiciels pour enfin en sortir les nouvelles versions.

Mais c'était sans compter sur la poisse qui hélas m'accompagne depuis quelque temps : dimanche 12 octobre vers 23h30, paf!... plus de connexion. Pas d'accès au net, pas de téléphone fixe, bref, la totale ou devrais-je dire "les joies du dégroupage total"... allez, au dodo, ça ira mieux demain matin.

Lundi matin, je constate en discutant des voisins que je ne suis pas le seul dans ce cas. Renseignements pris, il semblerait que des petits connards se soient amusés à ouvrir le répartiteur de FranceTelecom (pas difficile puisqu'il n'y a plus de serrure depuis bien longtemps rolleyes) et à couper plusieurs dizaines de câbles. Pour quelle raison ? Récupérer du cuivre probablement ou peut-être isoler les équipements de télésurveillance/téléalarme de certaines maisons, peu importe. Je me rassure : le dégât est collectif, inutile de perdre mon temps et mon argent à appeler la hotline de FREE, tout va rentrer dans l'ordre dans la journée... grosse erreur.

Mardi matin, alors que l'afficheur de mon boîtier ADSL me fait toujours le coup du chenillard lent, j'entends du bruit dans la rue. Il s'agit de techniciens qui causent devant chez la voisine d'en face (qui est au boulot, bien sur). Je décide "d'aller aux nouvelles". Après quelques secondes d'espoir, je me rend vite compte que le problème est plus compliqué que je l'imaginais : ils ne sont pas là pour régler la panne de façon collective, mais uniquement pour rétablir la ligne d'un seul abonné qui a contacté le 1014. Ils ne feront rien pour moi vu que je n'ai pas contacté mon opérateur. Garde ton calme, ils n'y sont pour rien, eux... baton.gif

C'est donc bien malgré moi que je décide de contacter FREE depuis mon téléphone portable (aïe-aïe-aïe, la facture du mois prochain !). Une vingtaine de minutes plus tard, excédé par mon interlocutrice aussi incompréhensive qu'incompréhensible, je raccroche non sans avoir lâché un gentil "pouffiasse" dans le combiné... Une heure plus tard, mon cœur ayant enfin retrouvé une fréquence raisonnable, je retente le 0811923161 : après 10 minutes d'attente avec une musique "à chier" dans les oreilles, la sanction ne tarde pas à tomber : "En raison d'un trop grand nombre d'appels, nous ne pouvons vous mettre en relation avec l'un de nos collaborateurs. Nous vous invitons à rappeler ultérieurement "... TUT, TUT, TUT... allez Damien, reste zen, respire par le nez et va faire un peu d'enduis pour te détendre...

Mercredi, 7h30 du matin... le chenillard lent est toujours-là. J'espérais qu'un miracle ce soit produit durant la nuit, mais non... Je prends sur moi, j'attrape mon téléphone portable et retente la hotline. Peu d'attente cette fois-ci, le correspondant me comprend et je le comprends aussi. Début du miracle tant attendu ? Il est agréable de surcroît, peut-être a-t-il sous les yeux des traces de mon échange de la veille avec sa "charmante" collègue et de mes menaces de résiliation. Il me propose un rendez-vous pour le lendemain matin avec un technicien de FREE (la veille, sa collègue m'avait proposé un rdv pour le jeudi de la semaine suivante) que j'accepte le cœur en joie. Allez, la chance revient : tout sera de nouveau en service demain !

Jeudi matin. Petit coup d'oeil furtif à la FreeBox : encore et toujours ce putain de chenillard de merde. Zen, dans quelques heures le tech sera là et rebranchera ta ligne... va faire un peu de peinture pour passer le temps ! 10h10, M.FREE (Grégoire pour les intimes) se pointe, et mes espoirs s'envolent : après quelques questions/réponses et un rapide contrôle du raccordement de ma prise téléphonique principale, il conclut par "ligne coupée". Le problème est du côté de FT pas de celui de FREE. Et il n'est ni habilité, ni compétent pour tripoter dans le répartiteur. Il tente quand même de me rassurer en me disant qu'il est possible que je sois dépanné le lendemain, avec un peu de chance. Je lui demande si le fait de brûler un cierge pourrait accélérer le dépannage pour le jour même, mais la réponse est négative : les techs itinérants ne saisissent leurs rapports d'interventions que le soir après avoir fini leur tournée. La demande d'intervention n'arrivera pas chez FT avant vendredi...

Vendredi... le chenillard est toujours présent, invariablement. Il commence à faire partie de la famille et je me prends à lui parler de temps en temps, espérant qu'il me remercie en daignant enfin afficher l'heure et me signaler ainsi un retour à la vie normale. C'est un peu le Wilson de Tom Hanks dans Seul au monde. Ce d'autant que je suis conscient que le week-end approche et que si ça ne remarche pas avant 17h00, je peux mettre mon coeur en paix pour que cela reste ainsi jusqu'à lundi... au mieux.

Lundi matin, après deux soirées festives (faut bien se changer les idées !) et les courtes nuits qui les ont suivies, mon pote le chenillard lent est toujours là. Allez, zen... je reprends le boulot demain : je pourrai enfin voir si mon site est toujours en ligne, y déposer un billet pour avertir "mes" visiteurs que ce dernier est à l'abandon depuis 1 semaine bien malgré moi et répondre à plusieurs centaines de mails qui doivent remplir mes nombreuses boites aux lettres...

Lundi 12h51, miracle. Alors que j'apprends le décès de Soeur Emmanuelle en regardant le 1250 de M6, le chenillard est pris de hoquet. L'afficheur de mon boîtier ADSL vire au 88:88 puis au chenillard rapide, puis au rectangle clignant, fixe, et enfin l'heure ! Youpi ! Cris de joie dans la maison, Champagne ! Enfin non, par respect pour Soeur MachinChose on se contente du Coca Zero déjà sur la table... Je branche l'ordi de Mme à portée de main, un petit coup de Dipisec pour vérifier si le routeur est activé, reboot de la box car elle n'a pas chargé sa config, re-vérification avec Dipisec et cette fois c'est bon !!!!

Voilà, tout ça pour dire que je suis heureux d'être de nouveau parmi vous, après plus d'une semaine dans Internet. C'est dans ce genre de situation que l'on se rend compte que la société s'habitue vite aux évolutions technologiques : j'étais complètement isolé et perdu de ne plus pouvoir communiquer comme je le souhaitais.

Je tire de ce problème COLLECTIF réglé INDIVIDUELLEMENT (merci FranceTelecoms) le bilan suivant :
  • appels à la hotline de FREE : environ 40 minutes à 0,34€/minute prélevées sur la prochaine facture FREE. A noter qu'il faut ajouter le coût de ces appels (passés avec mon téléphone portable) bien évidemment facturés "hors forfait".
  • 8 jours sans téléphone fixe ni Internet, qui ne seront pas décomptés des 29,99€ d'abonnement FREE.
  • vacances partiellement gâchées.
  • sensation d'être pris pour con et pour otage dans la guéguerre entre l'opérateur "historique" et ses concurrents : ça n'a pas de prix !

Si vous avez une combine ou des conseils pour que je me fasse rembourser une partie des frais, n'hésitez pas à laisser un commentaire à ce billet. Vous pouvez aussi déposer vos coups de gueule si vous le souhaitez !

smile

Fermer Fermer

Publié le 20/10/2008 @ 15:20   | Tous les billets | Haut


Commentaires

Réaction n°1 

 par jb le 20/10/2008 @ 17:51
Un seul conseil, un courrier en recommander au service réclamation de free, en expliquant simplement (et sans emportement ;)) ce qui c'est passé.

Moi j'ai toujours eu des remboursement.


[commentaire de damien, le 20/10/2008 à 18h21]
Merci pour le conseil... je vais essayer de procéder comme ça. Quand tu l'as fait, tu as été remboursé de quoi ? Les communications ou en fonction du temps pendant lequel tu n'as pas pu utiliser le service en question ?

Réaction n°2 

 par fab le 20/10/2008 @ 20:55
Reste zen, Damien !
Embrasse ton épouse et tes pioupious, ferme les yeux, et alors, tu verras que la vie avec eux est bien le plus important.
Bien à toi
Fab


[commentaire de damien, le 21/10/2008 à 06h55]
No soucy, je suis zen maintenant que ma connexion est de retour... même si mes vacances sont terminées et que je retourne au boulot à partir d'aujourd'hui. cry

Rubriques

Déplier Fermer Logiciel

Déplier Fermer Le site

Déplier Fermer Divers

Derniers billets

11/11/2018 @ 17:50
Dipiscan v2.2... ...
11/11/2018 @ 11:50
DipiQuery v1.1... ...
03/02/2018 @ 18:34
Plugins pour GuppY... ...
18/01/2018 @ 13:30
Avis de recherche... ...
07/01/2018 @ 14:07
L'année commence bien... ...
07/01/2018 @ 11:07
Bonne année 2018 ! ...
09/11/2017 @ 10:07
Juste un petit merci... ...
01/10/2017 @ 13:12
Dipiscan v2.1... ...

Derniers commentaires

Calendrier du blog

11-2018 Décembre 2018
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31