En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Dipiscan // Scan du réseau permettant de récupérer diverses informations et d'agir sur les postes distants

dipiscan01.pngdipiscan02.png
français anglais allemand espagnol italien portugais russe   (pour contribuer, rendez-vous sur la page des fichiers de langues)

Dipiscan est un outil qui va vous permettre d'analyser les appareils connectés à votre réseau. Du moins ceux qui sont configurés pour ne pas rester "masqués".

Outre les informations habituelles (adresse IP, adresse MAC, utilisateur connecté, etc.) que la plupart des autres outils du même genre remontent, Dipiscan offre en plus la possibilité de configurer le rapatriement d'infos complémentaires (extraites de la base de registre distante ou par des requêtes WMI/SNMP). Ceci se fait très facilement via la fenêtre de configuration de l'outil.

Vous avez été fan d'IPScan32 ? Alors vous allez adorer Dipiscan ! cligne Pourquoi suis-je aussi sûr moi ? Ma réponse en quelques points :

  • son ergonomie, très proche de celle d'IPScan32 pour que vous ne soyez pas trop perturbé,
  • son look, légèrement modernisé,
  • ses fonctionnalités, enrichies par l'intégration de celles de WakeOnLan,
  • son fonctionnement qui ne s'appuie plus sur les commandes du DOS (PING, NBTSTAT, ARP, NSLOOKUP) dont l'utilisation pouvait poser des problèmes sur des versions de Windows "localisées" (traduites dans une autre langue que le français ou l'anglais),
  • son paramétrage, permettant de configurer plus finement les analyses,
  • son mode ligne de commandes (DipiscanBatch.exe), pour ceux qui ont besoin d'automatiser l'analyse de scan,
  • son utilisation en mode "portable", donc l'absence d'installeur,
  • mais surtout : sa rapidité, car Dipiscan n'est pas une évolution d'IPScan32 : c'est un nouvel outil totalement repensé et ré-écrit dans un langage de développement moderne. Fini le VB5 de pépère, place au C# et au multi-threading ! Résultat : quand l'analyse d'un brin nécessitait auparavant entre 3 minutes et 5 minutes, voire parfois plus, elle est à présent bouclée en 10 à 20 secondes ! Et ce en remontant autant d'informations qu'avant, si ce n'est plus.

Bref, je pense qu'il n'est pas nécessaire de faire un plus long discours, je vous laisse découvrir le remplaçant d'IPScan32 (qui est définitivement abandonné).

En plus d'être disponible sous forme d'une archive ZIP, depuis la v2.6 Dipiscan est également disponible sous forme d'un package avec installeur. A noter que cette dernière ne nécessite pas de droits d'administrateurs puisqu'elle s'installe par défaut dans le profil de l'utilisateur (%localappdata%\Programs\Dipisoft).

Pour fonctionner, Dipiscan et DipiscanBatch (une version "lite" utilisable en mode ligne de commande) ont besoin du Framework .NET 4.5.2 minimum...

Attention : certains antivirus réagissent au téléchargement de cet outil, annonçant une menace (variante de "MSIL/Packed.Confuser.N"). Cela est lié au fait que l'appli est "obfusquée" pour ne pas permettre sa décompilation. Une méthode également utilisée par les créateurs de virus, malheureusement. Inutile de me le signaler, je suis au courant. Je vous certifie que tous mes produits sont sains, alors soit vous me faites confiance, soit vous devrez vous passer de cet outil. pas ma faute


Télécharger Télécharger ce logiciel (version installeur)
Télécharger Télécharger ce logiciel (version portable ZIP)


Date de création : 30/03/2014 @ 10:32
Dernière modification : 14/02/2021 @ 17:49
Catégorie : - Aide à l'administration
Page lue 33223 fois
 

Réactions à cet article

Réaction n°36 

par Lools le 09/04/2015 @ 15:33

Bonjour et merci pour cet outil fort utile. Je me demandais s'il était possible d'exécuter 2 commandes à la suite dans une commande personnalisée, mais les traditionnels & , ; | ne marchent pas donc je me demande si c'est normal ou si je m'y prends mal ?

Par exemple : Faire un RSOP exporté en html et l'ouvrir avec Firefox dans la même commande personnalisée :
C:\Windows\System32\gpresult.exe /s %host% /H \\<partage>\C$\gpresult-%host%.html && "C:\Program Files\Mozilla Firefox\firefox.exe"  \\<partage>\C$\PMF\gpresult-%host%.html


Autre chose, serait-il possible aux personnes postant ici d'ajouter des commandes personnalisées utiles qu'ils ont construites ? ça aiderait tout le monde !!

Genre :
Invite de commandes à distance\PsExec (nécessite les PSTools au même emplacement sur la machine distante) :
C:\PSTools\PsExec.exe \\%host% cmd

Prendre la main\Avec Putty
"C:\Program Files\PuTTY\putty.exe" root@%ip%

Jeu de stratégie résultant (RSOP) :
C:\Windows\System32\gpresult.exe /s %host% /H \\<partage>\C$\gpresult-%host%.html

[réponse de damien, le 09/04/2015 à 19h31]

Oui il est possible d'exécuter plusieurs commandes à la suite, mais il faut utiliser une syntaxe particulière car c'est interpréteur de commandes qui permet ça.
Exemple : cmd /c msg /server:%host% * "Coucou !" & msg /server:%host% * "Hello !"

En ce qui concerne la publication de commandes personnalisées qui pourraient être utiles à d'autres utilisateurs, je suis pour. J'ai d'ailleurs lancé l'idée mais personne n'a relevé... Du coup j'ai laissé tomber.

Mais j'en ai déjà publié quelques-unes qui sont éparpillées dans mes réponses ici ou par exemple.


Réaction n°35 

par Ryo_ le 23/03/2015 @ 17:01

Ok pas de soucis,
je comprend tout à fait ta position.
 

@++

[réponse de damien, l 23/03/2015 à 19h03]

cligne


Réaction n°34 

par Ryo_ le 22/03/2015 @ 06:18

Re bonsoir,

Alors je cherche à afficher sur 2 colonnes le SID local machine et le SID du client dans le domaine .
 Différence entre les deux :
Lorsque tu installes une machine celle-ci se voit attribuer un local SID, si tu sysprep , celui-ci est changer.
- Par contre lorsque tu intègres une machine au domaine celle ci se voit dotée d'un nouvel attribut qui se trouve être le SID du client dans le domaine généré à partir du SID du Domaine. On peut trouver l'objectSID dans les attributs Computer.

- PsGetSID ne renvoie que le local SID . C'est pour ça que même en ajoutant la machine dans le domaine  celui-ci te renvoie toujours le même SID. 
Pourquoi je cherche à connaître les 2 SID :
Sysprep fait bien plus que reset le SID et il est fortement recommandé de l'utiliser pour éviter la plupart des problèmes liés à des duplications SID utilisées par les applications et d'autres problèmes liés à la sécurité.
Bonne soirée :)

[réponse de damien, le 22/03/2015 à 10h16]

OK, il s'agit donc d'un besoin très spécifique et je n'aime pas l'idée d'ajouter 2 colonnes qui ne serviront pas à 99,99% des utilisateurs.

Par contre, la nouvelle version permettra d'ajouter des colonnes "personnalisées". A ce jour, j'offre la possibilité d'interroger un attribut d'une classe WMI, une valeur du registre ou encore un Oid SNMP. Je verrais si je peux enrichir cette liste, voire éventuellement permettre l'utilisation de "plugins"... mais on verra ça un peu plus tard, j'ai déjà du pain sur la planche.


Réaction n°33 

par Ryo_ le 21/03/2015 @ 20:18

Bonjour,

Je rejoins les commentaires précédents pour te dire que ton logiciel couvre de façon logique et intuitive les besoins d'un vrai administrateur réseau.
Je m'étais longtemps fixé sur netscan, mais là je dois dire que tu m'as convaincu.
Puis te suggérer d'y adjoindre une petite évolution stp ? - deux colonnes supplémentaires 
Une pour le SID Domaine Une pour le SID Machine
Merci encore ^^Un fan en devenir
PS: si tu à besoin d'un béta testeur actif, je suis volontaire.

[réponse de damien, le 21/03/2015 à 20h32]

Qu'entends-tu par "SID Domaine" et "SID Machine" ?

Je note ta proposition de beta-testing.


Réaction n°32 

par jde le 19/03/2015 @ 11:40

Toujours aussi génial, ce "petit" soft !Et maintenant il est encore mieux.
J'adore, vraiment !

Merci

[réponse de damien, le 21/03/2015 à 09h30]

Merci pour le compliment, c'est gentil.

Et quand la prochaine version sortira, tu seras encore plus comblé car elle contient des petites évolutions plutôt sympathiques. A suivre ! cligne 


Réaction n°31 

par jeancarton le 12/03/2015 @ 17:14

Bonjour,

   Lorsque je ferme et ouvre Dipisoft, la liste des machines est remise à zéro. Est- normal ?

   Pourriez vous m'indiquez ou cette liste doit être sauvegardée, pour que je contrôle les droits d'acces par exemple.

Merci d'avance pour votre aide

[réponse de damien, le 12/03/2015 à 19h43]

C'est normal, au démarrage de Dipiscan (et non Dipisoft qui n'est pas le nom de l'appli mais mon "label"), les listes des onglets sont vides. Seul le dernier onglet (Suivi parc) est renseigné si tu y as basculé des informations.

Dans le principe, tu lances un scan par le premier onglet, une fois l'analyse terminée tu sélectionnes toutes les machines obtenues, tu fais un clic-droit et tu utilises l'option "Envoyer vers le fichier parc". Enfin, sauvegarde le fichier. Dès lors, à chaque lancement de Dipiscan ce dernier chargera le fichier. Tu pourras alors lancer une analyse sur les adresses IP, les noms NetBIOS ou DNS (selon ce que tu auras choisi comme "référence"). Si toutes tes machines ne remontent pas un nom NetBIOS ou un nom DNS, je te déconseille de choisir ces infos comme référence...


Réaction n°30 

par Lulu20 le 09/12/2014 @ 15:17

Bonjour,

Je vous adresse mes sincères remerciements pour ce super outil très utile.

J'ai paramétré sur un domaine AD une GPO pour l'assistance à distance Windows. J'ai ensuite ajouté la commande personnalisée "C:\Windows\System32\msra.exe /offerRA %ip%" dans Options / Configuration de Dipiscan. Cela me permet désormais de prendre facilement la main en mode assistance à distance sur le poste de travail sélectionné.cool

Prévoyez-vous de porter les fonctionnalités de WakeOnLanBatch vers DipiscanBatch ?

Encore merci.

[réponse de damien, le 10/12/2014 à 07h49]

Merci pour ces compliments et ce retour qui sera certainement utile à d'autres utilisateurs.

S'agissant de DipiscanBatch, j'ai effectivement prévu de lui ajouter les principales fonctionnalités de WakeOnLanBatch, mais ce ne sera pas fait à court terme. Pour l'heure je bosse sur une autre appli qui sera prochainement proposée sur mon site. J'ai aussi des évolutions en cours sur Dipiscan et plusieurs autres outils mais je manque de temps libre pour m'y consacrer sérieusement en ce moment.


Réaction n°29 

par   ChyKos le 24/09/2014 @ 11:05

Bonjour,
Dipiscan v1.0
Tout simplement génial !
L'utilisation simpliste pour connaître en un Clic de souris toutes les connections locales afin de contrôle d'IP en cas de disfonctionnement est le but recherché dans 70% des cas.
Plateforme de test: Windows 7 pro x32 & x64 - Windows 8.1 SP1 Pro x64
Scan des IP => aucun problème cligne Grand Merci à toi Damien...
Cordialement
Patrick

[réponse de damien, le 24/09/2014 à 16h47]

Merci pour ces sympathiques compliments. cligne


Réaction n°28 

par   jrh31 le 19/09/2014 @ 19:40

Simplement pour signaler que le scan ne remonte pas les OS Windows 8.1 et Windows Serveurs 2013 R2

[réponse de damien, le 20/09/2014 à 20h41]

C'est exact pour la méthode de détermination qui s'appuie sur les API. Je corrige ça pour la prochaine version, mais il ne m'est pas possible de faire la distinction entre W8.1 et W2012R2 (et non Windows Serveur 2013 R2 langue), tout comme ce n'était pas possible de différencier W7 de W2008R2 ou encore Vista de W2008. C'est dû au fait que l'API ne récupère pas le libellé mais le n° de version et ce dernier est identique entre la version Workstation et Server (5.2, 6.1, 6.2, etc.).

En revanche, si tu as des droits d'admin sur les postes distants, rien ne t'empêche de sélectionner la méthode via WMI qui est nettement plus précise : elle sait différencier si c'est du Workstation ou Server, elle sait également s'il s'agit d'une version basic, pro, intégrale, etc.


Réaction n°27 

par   seb449 le 18/09/2014 @ 12:30

Bonjour,
super prog, ideal cligne juste une erreur dans le clic droit "ouvrir dans le navigateur"

"une erreur a été rencontrée à l'exécution de la commande: La référence d'objet n'est pas définie à une instance d'un objet"

[réponse de damien, le 18/09/2014 à 13h05]

Ce problème m'a déjà été signalé et il est corrigé pour la prochaine version. Mais avant de la publier il me reste encore pas mal de choses à terminer.