Dipiscan // Scan du réseau permettant de récupérer diverses informations et d'agir sur les postes distants

dipiscan01.pngdipiscan02.png
français anglais allemand espagnol italien portugais russe   (pour contribuer, rendez-vous sur la page des fichiers de langues)

Dipiscan est un outil qui va vous permettre d'analyser les appareils connectés à votre réseau. Du moins ceux qui sont configurés pour ne pas rester "masqués".

Outre les informations habituelles (adresse IP, adresse MAC, utilisateur connecté, etc.) que la plupart des autres outils du même genre remontent, Dipiscan offre en plus la possibilité de configurer le rapatriement d'infos complémentaires (extraites de la base de registre distante ou par des requêtes WMI/SNMP). Ceci se fait très facilement via la fenêtre de configuration de l'outil.

Vous avez été fan d'IPScan32 ? Alors vous allez adorer Dipiscan ! cligne Pourquoi suis-je aussi sûr moi ? Ma réponse en quelques points :

  • son ergonomie, très proche de celle d'IPScan32 pour que vous ne soyez pas trop perturbé,
  • son look, légèrement modernisé,
  • ses fonctionnalités, enrichies par l'intégration de celles de WakeOnLan,
  • son fonctionnement qui ne s'appuie plus sur les commandes du DOS (PING, NBTSTAT, ARP, NSLOOKUP) dont l'utilisation pouvait poser des problèmes sur des versions de Windows "localisées" (traduites dans une autre langue que le français ou l'anglais),
  • son paramétrage, permettant de configurer plus finement les analyses,
  • son mode ligne de commandes (DipiscanBatch.exe), pour ceux qui ont besoin d'automatiser l'analyse de scan,
  • son utilisation en mode "portable", donc l'absence d'installeur,
  • mais surtout : sa rapidité, car Dipiscan n'est pas une évolution d'IPScan32 : c'est un nouvel outil totalement repensé et ré-écrit dans un langage de développement moderne. Fini le VB5 de pépère, place au C# et au multi-threading ! Résultat : quand l'analyse d'un brin nécessitait auparavant entre 3 minutes et 5 minutes, voire parfois plus, elle est à présent bouclée en 10 à 20 secondes ! Et ce en remontant autant d'informations qu'avant, si ce n'est plus.

Bref, je pense qu'il n'est pas nécessaire de faire un plus long discours, je vous laisse découvrir le remplaçant d'IPScan32 (qui est définitivement abandonné).

En plus d'être disponible sous forme d'une archive ZIP, depuis la v2.6 Dipiscan est également disponible sous forme d'un package avec installeur. A noter que cette dernière ne nécessite pas de droits d'administrateurs puisqu'elle s'installe par défaut dans le profil de l'utilisateur (%localappdata%\Programs\Dipisoft).

Pour fonctionner, Dipiscan et DipiscanBatch (une version "lite" utilisable en mode ligne de commande) ont besoin du Framework .NET 4.5.2 minimum...

Attention : certains antivirus réagissent au téléchargement de cet outil, annonçant une menace (variante de "MSIL/Packed.Confuser.N"). Cela est lié au fait que l'appli est "obfusquée" pour ne pas permettre sa décompilation. Une méthode également utilisée par les créateurs de virus, malheureusement. Inutile de me le signaler, je suis au courant. Je vous certifie que tous mes produits sont sains, alors soit vous me faites confiance, soit vous devrez vous passer de cet outil. pas ma faute


Télécharger Télécharger ce logiciel (version installeur)
Télécharger Télécharger ce logiciel (version portable ZIP)


Date de création : 30/03/2014 @ 10:32
Dernière modification : 14/02/2021 @ 17:49
Catégorie : - Aide à l'administration
Page lue 9784 fois
 

Réactions à cet article

Réaction n°68 

par Andre le 19/06/2018 @ 18:29

Bonjour Damien, 

j'utilise dipiscan dans un réseau d'école (et je n'ai pas de formation particulière en informatique)...

Ce soft me soulage vraiment au quotidien.

Mais.... une série de PC ne sont pas "reconnus" lors d'un scan. Cela peut arriver lorsque la découverte du réseau n'est pas activée. Donc j'ai activé bien entendu. Mais rien à faire pour quelques pc réfractaires...... Une piste? 

Merci!

[réponse de damien, le 19/06/2018 à 20h28]

Généralement ce sont les PC sur lesquels le firewall est activé et est configuré avec des règles très restrictives.

Jette un coup d’œil à la FAQ de mon site, tu y trouveras un script à exécuter sur ces machines pour qu'elles soient un peu plus "ouvertes au dialogue". Attention, le script en question est à utiliser à partir de Vista. Si tes machines sont sous XP, il faudra voir par toi-même.


Réaction n°67 

par bibi03 le 15/02/2018 @ 16:10

Bonjour,

super produit que je viens de découvrir, je n'ai qu'un petit regret concernant l'exportation en fichier txt ,tel que, ces fichiers ne s'importent pas aisément sur excell, ou bien je n'ai pas encore trouvé.

Mais ceci n'enleve rien à la qualité globale du produit.

merci

[réponse de damien, le 15/02/2018 à 19h20]

Si tu fais un export, l'import dans Excel est on ne peut plus simple puisque tu n'as qu'à "glisser" le fichier .txt obtenu vers le tableur. Tu récupères toutes les infos à l'exception des en-têtes des colonnes.

Si c'est ça qui te gène, sache que j'ai prévu d'ajouter un export en .csv qui inclura les en-têtes. Mais pour l'heure, je me consacre pleinement à une autre appli.


Réaction n°66 

par Matthieu le 19/01/2018 @ 12:25

Bonjour,

Je vous contacte pour vous signaler un problème très ennuyeux que je n'ai décelé que récemment sur Dipiscan 2.1 et qui était déjà présent dans les versions précédentes, mais dont je n'avais pas encore trouvé l'issue.

Le souci est le suivant : - J'ai un parc de 150 machines en DHCP dynamique, mais toutes ne sont pas répertoriées dans le fichier de mon parc - En admettant que j'ai 100 machines dans mon fichier - Je scanne ma plage réseau, je trouve 20 nouvelles machines que je n'ai pas et 10 que j'ai déjà - Lors de l'ajout au parc, le programme me demande si je veux ajouter simplement ou mettre à jour les entrées - Je fais mettre à jour les entrées pour ne pas avoir de doublon - OR à ce moment précis, Dipiscan ne met pas à jour les machines par leur nom de machine ou par la MAC mais par leur adresse IP !!

Ceci est un très gros problème car la comparaison des mises à jours d'entrées ne doit pas se faire sur l'IP mais sur le nom d'hote de la machine ou l'adresse MAC !

Ce qui à pour conséquence actuelle de me supprimer aléatoirement des machines DÉJÀ présentes dans mon fichiers depuis des lustres, simplement parce que l'IP s'est retrouvée être la même au moment de l'ajout, alors que le nom, la MAC, le l'OS, strictement toutes les infos étaient différentes !!

Je vous remercie donc pour la correction de ce souci ennuyeux car je passe tout mon temps à rescanner le parc en essayant de l'avoir au complet, et c'est totalement impossible à cause de ces machines qui disparaissent ! Cela m'empêche également d'appliquer la fonction première qu'est le WOL puisque mes machines ne sont plus répertoriées !

En vous souhaitant une bonne journée, vous pouvez me contacter pour de plus amples précisions. J'attends la v2.2 avec impatience !

Cordialement,

Matthieu

[réponse de damien, le 20/01/2018 à 10h35]

Ta conclusion est un peu hâtive car non, ce n'est pas un bug.

L'envoi vers l'onglet "Suivi parc" utilise la "référence" spécifiée par les boutons radios dudit onglet. La comparaison sera donc effectuée soit sur l'adresse IP, soit sur le nom NetBIOS, soit sur le nom DNS, en fonction de ce choix.

Je conçois que la possibilité d'effectuer cette comparaison sur l'adresse MAC pourrait être intéressante, mais je ne peux l'ajouter comme référence au même titre que les 3 autres champs car la "référence" sert également (et principalement) pour l'analyse.

Je me permets de poster ton mail et ma réponse sur mon site, dans les réactions à l'article concerné, cela pourra servir à d'éventuels autres utilisateurs qui auraient la même vision que toi.


Réaction n°65 

par Nemo le 17/09/2017 @ 15:14

Bonjour,

Récent et malheureux acheteur d'un NAS Western Digital MyCloud EX2 Ultra, je suis confronté à la nullité des concepteurs de ce truc.

Il n'y a pas de bouton permettant la mise en marche ou en veille du NAS.

Il faut passer par l'interface Web, aller dans un sous-sous-menu pour trouver une commande d'arrêt ou de mis en veille.

Pour le réveil, c'es hallucinant, chez WD ils préconisent de débrancher le câble réseau (et sans doute de le rebrancher) pour démarrer le NAS.

Ce que j'ai testé c'est débrancher et rebrancher le connecteur d'alimentation, car il est moins fragile que la RJ45.

J'ai trouvé une solution que les nuls de chez WD ne sont pas capable de mettre en oeuvre et que vous avez réalisée avec le logiciel WakeOnLan.

Il fonctionne parfaitement sur ce NAS.

Je vous envoie un grand merci, et mon plus grand respect pour avoir fait quelque chose qui fonctionne.

Essayez de voir si WD ne pourrait pas d'inclure votre logiciel (sous licence) dans les leurs qui sont nuls.

En attendant, je vous fait de la pub en vous citant dans tous les commentaires que je poste à propos de ce NAS.

[réponse de damien, le 17/09/2017 à 19h03]

Merci pour les compliments mais je n'ai rien inventé : j'ai juste fait un joli paquet cadeau autour la fonctionnalité existante mais peu connue qu'est le réveil à distance.

Quant à WD, ils ne m'ont pas attendu pour découvrir ce qu'est le wake-on-lan. Si leurs machines y réagissent, ce n'est pas par magie, c'est qu'ils ont fait en sorte de l'implémenter.

Mais il faut bien reconnaître qu'ils ont parfois une vision bizarre dans la conception de certains de leurs produits. Pour ma part, j'ai eu quelques déconvenues avec un WDTVlive dont la dernière version de firmware a la fâcheuse habitude de transformer des fichiers en dossiers inutilisables. Ils sont forcément au courant (on trouve pas mal de mécontents sur les forums) mais il n'y a jamais eu de correctif depuis des années... Je pense qu'ils devraient se concentrer sur le secteur des disques-durs et laisser les autres domaines aux autres.

Quoi qu'il en soit, tant mieux si Dipiscan et WakeOnLan comblent ce manque. En complément, sache que tu peux même réveiller ton NAS depuis ailleurs que chez toi, si besoin, mais ça dépend de ton routeur/box (très facile si tu as une FreeBox par exemple)...


Réaction n°64 

par fracpi le 08/09/2017 @ 10:05

Bonjour et félicitation pour ton logiciel, je l'avais utilisé il y a plusieurs années et l'envie de faire du wake on lan m'a repris :)

J'ai plusieurs points que je n'arrive pas à régler :

- parfois l'adresse MAC scannée est celle du switch (est ce une protection du switch ?)

- le wake on lan par défaut ne fonctionne pas alors que j'arrive à le faire fonctionner par ce script powershell :

https://gallery.technet.microsoft.com/scriptcenter/Send-WOL-packet-using-0638be7b

Il semble de la meme façon utiliser le port 9, par contre c'est l'adresse du broadcast qui n'est peut etre pas la même.

Avez-vous une idée ?

[réponse de damien, le 09/09/2017 à 09h46]

Oui, je confirme qu'il arrive souvent que l'adresse MAC retournée soit celle du routeur (ou du switch). Je n'en connais pas la raison mais ce n'est pas un bug de l'appli : quand je l'ai constaté j'ai fait le test avec d'autres logiciels et j'obtenais le même problème.

J'ai jeté un coup d’œil rapide au script que tu utilises et qui te donne satisfaction. Contrairement à mon appli il ne calcule pas l'adresse de broadcast : si aucune IP n'est spécifiée en paramètre il utilise simplement l'adresse 255.255.255.255.

Si tu veux que le mon appli utilise la même adresse, il te suffit de modifier le masque (remplace le 255.255.255.0 par 0.0.0.0) qui sert à déterminer l'adresse de broadcast. Le calcul aboutira donc à 255.255.255.255 et tu devrais obtenir le même résultat qu'avec ton script.


Réaction n°63 

par fran le 07/09/2017 @ 10:39

Hello, I'm using Dipiscan v2.0 and this is fine, the only thing is that when I use Dipiscan by command line (DipiscanBatch.exe) when I use it like this:

DipiscanBatch.exe /s:192.168.0.1-255 /i:im /o:listip.txt

When it finishes not closing the msdos window automatically, there are some way to automatically close when finished?

a greeting And thanks

[answer from damien, on 2017-09-07 at 06:15pm]

Instead of putting this command line in a shortcut, place it in a .bat or .cmd file and the window will automatically close at the end of the process. cligne

[réponse de damien, le 07/09/2017 à 18h15]

Au lieu de la mettre dans un raccourci, place ta ligne de commande dans un fichier .bat ou .cmd, la fenêtre se fermera alors automatiquement à la fin du traitement. cligne


Réaction n°62 

par Jet le 31/07/2017 @ 11:51

Bonjour,

Merci pour votre logiciel effectivement très rapide.

J'utilise Angry Ip Scan pour dresser une liste de ports ouverts sur mes serveurs.

Cette fonction est présente/prévue ?

Merci

Jérôme

[réponse de damien, le 31/07/2017 à 13h21]

Non, cette fonctionnalité n'est ni présente, ni prévue.

Et je ne souhaite pas l'ajouter pour éviter que mon appli soit classifiée comme scanner de port, ce qui pourrait avoir comme conséquence de la "blacklister" aux yeux de certains antivirus.


Réaction n°61 

par Eric le 09/06/2017 @ 11:13

Bonjour

excellent logiciel

manque cependant la possibilité dans la configuration d'accès

de mettre plusieurs comptes pour la configuration aux postes distants

j'ai besoin par exemple dans une même tranche d'adresse Ip

d'indiquer trois domaines différents.

Merci beaucoup

[réponse de damien, le 10/06/2017 à 09h11]

Je ne suis pas contre la possibilité de spécifier plusieurs comptes (dans "Configuration de l'accès aux poste distants", on est d'accord ?) mais cela pose quelques problèmes :

  • je ne vois pas trop, ergonomiquement parlant, comment proposer à l'utilisateur de choisir lequel utiliser pour agir sur telle ou telle machine.
  • l'analyse des machines utilise ce compte. Si on en spécifie plusieurs, comment l'appli devra-t-elle se comporter ? Est-ce que l'utilisateur devra choisir quel compte utiliser avant de lancer une analyse ou est-ce que l'appli devra essayer de se connecter aux machines distantes avec chaque compte jusqu'à celui qui sera "accepté" ?

Si tu as des suggestions, je suis preneur.


Réaction n°60 

par Belline le 02/06/2017 @ 09:20

Revue de presse ;)

[réponse de damien, le 03/06/2017 à 13h53]

Merci pour cette information, il est vrai que je ne prends pas le temps de rechercher les sites qui me référencent...

En général je les découvre un peu par hasard quand je constate des "pics" de fréquentation de mon site sur une courte période : c'est que quelqu'un a écrit quelque chose sur un de mes outils... alors seulement je pousse un peu les recherches pour savoir d'où ça vient et en quels termes on parle de mon travail.

Je complète quand même ta liste avec ces deux-là :

A de rares exceptions, les sites en français qui me référencent sont soit du copier/coller de ce que j'ai écrit sur mon site, soit c'est moi qui ai inscrit le ou les outils... c'est plus intéressant quand c'est un tiers qui a testé l'outil et a écrit lui-même un article, même si certaines fonctionnalités ne sont pas forcément mentionnées car non découvertes (et non documentées sifflote).


Réaction n°59 

par Alain le 27/03/2017 @ 15:50

Bonjour Damien,

Bravo vos soft sont excellents,

J'ai juste un souci dans Dipiscan mais qui ne m'empéchera de l'apprécier même si vous de souhaiter faire de modification.

Associer les commentaires par la mac adresse dans la v2.0 semblait une très bonne idée , ils m'avais simplifé la vie avec la v1 mais ayant un ferme VMware toutes les mac des machines virtuelles sont identique donc adieux les commentaires pour moi.

Serait-il possible de les associer au couple IP/Mac adresse ? Surtout pas NETBIOS qui est aussi fiable que l'utilisateur.

En tous cas merci encore pour votre travail.

[réponse de damien, le 29/03/2017 à 19h16]

Comme je l'ai déjà expliqué, l'utilité de cette association commentaire/adresse MAC est surtout destiné à permettre d'identifier les appareils qui ne renvoient pas de computername (les caméras IP, les téléphones IP, mobiles, etc.).

Je ne vois pas l'intérêt d'ajouter une association commentaire/adresse IP/adresse MAC et donc ce n'est pas prévu. Ce qui l'est en revanche c'est de pouvoir inhiber cette association commentaire/adresse MAC.

Mais si on m'expose des arguments qui tiennent la route, je suis prêt à tout étudier.