Logiciels
Services en ligne
Dons / Contributions

Vous voulez soutenir ce site comme l'ont déjà fait ces généreux donateurs et contributeurs ?

Ce site dans votre langue

French English Arabic Bulgarian Catalan Chinese (simplified) Chinese (traditional) 
Croatian Czech Danish Dutch Filipino Finnish German 
Greek Hebrew Hindi Indonesian Italian Japanese Korean 
Latvian Lithuanian Norwegian Polish Portuguese Romanian Russian 
Serbian Slovak Slovenian Spanish Swedish Ukrainian Vietnamese 

Plugin TranslatorBox par Dipisoft
Merci à Google Traduction
Traductions des logiciels

La traduction d'un des logiciels est inexacte ?


Le logiciel que vous utilisez n'est pas traduit dans votre langue ?


Vous êtes en mesure d'apporter votre aide à Dipisoft ?


Alors rendez-vous sur la page des fichiers de langues et rejoignez la liste des contributeurs !
Recherche sur ce site



Visites

 1078430 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
365 Abonnés
Webmaster - Infos
Réseaux sociaux
faq.gifFAQ

Fermer  IPScan32

Tout d'abord, il ne s'agit pas d'un bug ! IPScan32 s'appuie sur les commandes réseau du DOS (que tout admin a déjà utilisé : PING, NBTSTAT, ARP, NSLOOKUP et TRACERT), par conséquent, si le login de l'utilisateur de la machine distante n'est pas affiché, c'est que la commande NBTSTAT ne l'a pas trouvé. La raison peut-être que la machine est allumée sans qu'aucune session ne soit ouverte, mais c'est plus souvent du au fait que la machine ne délivre pas cette information.

C'est l'activation du service "Affichage des messages" qui permet d'enrichir les informations NetBIOS avec le login d'ouverture de session. Mais attention, cette information semble "volatile", il faut parfois arrêter/redémarrer le service pour que l'info soit de nouveau fournie par la machine distante.

Date de création :17/11/2007 @ 13:51Dernière modification :17/11/2007 @ 17:27Imprimer l'article  Hyperlien

Oui, bien entendu !

Tout d'abord, il semblerait que seules les machines dont le service "serveur" est démarré fournissent cette information. Mais elles ne l'offrent pas à n'importe qui : il faut que la machine en question reconnaisse un niveau de privilège suffisant à l'utilisateur qui l'interroge.

Pour un réseau en mode "domaine", cela ne pose pas de problème dès lors que votre compte est admin du domaine ou des machines concernées. En revanche, pour un réseau en mode "workgroup", quelques modifications de paramètres sont nécessaires dans les "Paramètres de sécurité locaux" (Panneau de configuration->Outils d'administration->Stratégie de sécurité locale), rubrique "Stratégies locales", puis "Options de sécurité" :
  • paramètre "Accès réseau : modèle de partage et de sécurité pour les comptes locaux" : sélectionner "classique".
  • paramètre "Comptes : restreindre l'utilisation de mots de passe vierge par le compte local à l'ouverture de session console" : sélectionner "désactivé" si vous utilisez des comptes sans mot de passe, dans le cas contraire, laissez la valeur par défaut "activé".
A noter qu'il s'agit des mêmes réglages que ceux permettant d'accéder aux fonctionnalités WMI avec WakeOnLan...

WindowsXP Home ne permet pas, nativement, de régler les paramètres de stratégie de sécurité locale. Il est cependant possible d'ajouter cette fonctionnalité manquante en faisant quelques manips simples, ça ne prend que quelques secondes. Plus d'infos ici : http://www.astwinds.com/astuces/secpolxphome.html

Date de création :17/11/2007 @ 16:52Dernière modification :08/04/2009 @ 19:41Imprimer l'article  Hyperlien

Fermer  LanAlertCenter

Inutile de chercher dans les menus ou d'essayer d'utiliser le module d'importation : pour commencer il suffit de faire un clic droit sur le fond de l'espace de travail. Un menu contextuel s'ouvre alors, il contient diverses items qui vous permettront d'ajouter machines et dossiers.

Le meilleur apprentissage passant par la pratique, manipulez quelques minutes et vous devriez vous en sortir rapidement...

Date de création :17/11/2007 @ 17:15Dernière modification :17/11/2007 @ 17:27Imprimer l'article  Hyperlien

Fermer  QuickUserInfos

Bien sûr que non, ce serait quand même une grosse régression et ôterait un grand intérêt à l'outil !

Petit retour en arrière : avant la version v2.5 de l'outil, on pouvait simplement (via une case à cocher placée sous la zone de texte "Occurrence à rechercher"), choisir d'afficher ou non la liste des groupes. Pourquoi ce mode de fonctionnement simple n'a-t-il pas été reconduit me direz-vous ?!

Tout simplement parce qu'un jour j'ai eu besoin de savoir à quels groupes j'appartenais de façon "indirecte", par "héritage" (principe : je suis membre du groupe A, celui-ci se trouve dans un groupe B, lui même placé dans un groupe C : par héritage je suis aussi membre des groupes B et C).

Je me suis dit que cette information pouvait aussi être utile à d'autres, donc qu'elle avait toute légitimité de se retrouver dans QuickUserInfos. Mais cette recherche étant plus longue (et pas forcément utile dans la majeure partie des cas), je n'ai pas voulu "l'imposer". D'où le besoin de la rendre "optionnelle" comme l'était déjà l'affichage de l'appartenance aux groupes. J'aurais pu remplacer la case à cocher déjà présente par des boutons radios permettant de choisir entre la "recherche simple" (juste les infos du compte), la recherche "avec groupes" et enfin la petite nouvelle "avec groupes y compris hérités". Mais la longueur des libellés aurait engendré une grosse surcharge de l'interface, ce que je voulais éviter.

J'ai donc opté pour quelque chose de plus "léger" pour l'interface, en m'inspirant du "SplitButton" (un bouton "coupé en deux" où un clic sur la partie gauche lance une action alors qu'un clic sur la partie droite fait apparaître d'autres options) proposé par certains outils de développement modernes. Comme certains utilisateurs sont "conditionnés" à appuyer sur le bouton "Go!" depuis les toutes premières versions mais ne sont pas assez curieux pour cliquer sur l'espèce de truc situé juste à sa droite, voici une petite capture de ce qu'ils y découvriraient !

quickuserinfos03.png

Lorsque l’appli est fraîchement installée, la configuration initiale de la recherche par défaut est "Informations du compte", donc quand on clique sur "Go !", la recherche rapatrie uniquement les principales informations du compte, pas les groupes dont il est membre. Pour accéder à une des 2 autres recherches, au lieu de cliquer sur le bouton "Go !", il faut cliquer sur le bouton situé juste à sa droite : un menu popup apparaît contenant les 2 autres modes de recherche. Il suffit de cliquer sur un des items pour obtenir les infos souhaitées.

Mais pour éviter de régulièrement avoir à "jouer" avec ce menu popup quand la recherche "Informations du compte" n'est pas la plus utilisée, QuickUserInfos permet de modifier le mode de recherche par défaut, donc l'action du bouton "Go !". Il suffit pour cela de se rendre dans la fenêtre de configuration de l’outil et d'y sélectionner le mode que l'on préfère...

quickuserinfos04.png

Bien entendu, le contenu du menu popup sera lui-aussi impacté par ce changement puisqu'il propose les 2 modes complémentaires à celui affecté au bouton "Go !".

Voilà, j'espère que cette information vous sera utile ! smile


Date de création :14/08/2012 @ 08:45Dernière modification :23/01/2013 @ 08:51Imprimer l'article  Hyperlien

Fermer  WakeOnLan

Prérequis matériels
Pour réveiller une machine à distance, celle-ci doit posséder une carte réseau (peu importe s'il s'agit d'un chip intégré à la carte-mère ou carte additionnelle) et d'un BIOS tous deux "compatibles" WOL, ce qui est le cas de la quasi totalité des machines récentes.

Sur certaines machines moins récentes - quand la carte-mère ou la carte réseau additionnelle ne sont pas en PCI 2.2, en fait - il peut être nécessaire de relier la carte réseau au connecteur WOL de la carte-mère via un petit cordon spécifique.

Configuration
En principe, l'activation du WOL se fait uniquement via le SETUP de la machine (consulter la doc de la carte-mère pour savoir comment y accéder). Selon les machines, l'option peut se nommer différemment : Power On by PCI device, Power On by LAN, WakeUp by LAN, WakeUp by PCI généralement présente dans la rubrique Power Management ou Gestion de l'Energie, in french.

Si, malgré le réglage effectué au niveau du BIOS, la machine ne deigne toujours pas s'allumer (et que vous êtes sur que vous avez spécifié la bonne adresse MAC et  les bons paramètres d'adresse IP, de masque et de port), sachez que certaines cartes réseau peuvent nécessiter une modification de leurs paramètres. Cette fois-ci, cela ne se passe plus dans le SETUP mais directement dans l'OS : sous Windows XP, rendez-vous dans les propriétés de l'adaptateur réseau, onglet Avancé...

Date de création :17/11/2007 @ 11:48Dernière modification :17/11/2007 @ 17:26Imprimer l'article  Hyperlien

Tout simplement en vous rendant dans les propriétés de votre carte réseau, onglet "Gestion de l'alimentation" : cocher la case "Autoriser ce périphérique à sortir cet ordinateur de la mise en veille"...

Date de création :17/11/2007 @ 11:53Dernière modification :17/11/2007 @ 17:26Imprimer l'article  Hyperlien

Bien sur, le système WOL est normalisé. A partir du moment où la machine à réveiller est configurée pour, qu'importe s'il s'agit d'un PC, d'un MAC ou autre, et qu'importe son système d'exploitation.

Date de création :17/11/2007 @ 11:59Dernière modification :17/11/2007 @ 17:26Imprimer l'article  Hyperlien

En effet, contrairement au réveil à distance qui ne nécessite aucun "privilège" particulier de l'utilisateur qui le déclenche, les autres fonctionnalités (redémarrage, extinction, fermeture de session, verrouillage de session et mise en veille prolongée) requièrent des droits.
Mais attention, vous pouvez être administrateur sur la machine où vous avez ouvert votre session, cela ne vous permet pas pour autant de faire la pluie et le beau temps sur les autres machines : il faut que celles-ci reconnaissent votre compte comme étant admin...

Pour un réseau en mode "domaine", cela ne pose pas de problème dès lors que votre compte est admin du domaine ou des machines concernées. En revanche, pour un réseau en mode "workgroup", quelques modifications de paramètres sont nécessaires dans les "Paramètres de sécurité locaux" (Panneau de configuration->Outils d'administration->Stratégie de sécurité locale), rubrique "Stratégies locales", puis "Options de sécurité" :

  • paramètre "Accès réseau : modèle de partage et de sécurité pour les comptes locaux" : sélectionner "classique".
  • paramètre "Comptes : restreindre l'utilisation de mots de passe vierge par le compte local à l'ouverture de session console" : sélectionner "désactivé" si vous utilisez des comptes sans mot de passe, dans le cas contraire, laissez la valeur par défaut "activé".

Avec ces réglages, si la présence d'un quelconque firewall ne vient pas tout "perburber", les actions "WMI" doivent fonctionner. Dans le cas contraire, je vous invite à consulter cette page.

Pour ce qui est des actions Redémarrer/Eteindre standard (non WMI), le service "serveur" doit en plus être activé. Reportez-vous à la doc de Windows si vous ne savez pas comment faire.

WindowsXP Home ne permet pas, nativement, de régler les paramètres de stratégie de sécurité locale. Il est cependant possible d'ajouter cette fonctionnalité manquante en faisant quelques manips simples, ça ne prend que quelques secondes. Plus d'infos ici : http://www.astwinds.com/astuces/secpolxphome.html. Après de longues recherches et de nombreux tests, il semblerait que l'accès WMI à distance soit impossible sous WindowsXP Home... Si certains y sont parvenus, je suis preneur de toute information !

Dans le cas où la machine "cible" tourne sous Vista/Windows 7/Windows 8 et que celle-ci est en groupe de travail (workgroup), l'accès distant à la couche WMI peut s'avérer impossible selon le paramétrage de l'UAC.

Cela s'explique par le fait que la requête est exécutée sous un compte d'utilisateur standard et ce même si le compte qui a initié la requête est bien admin. En session interactive, la fenêtre de l'UAC s'affiche pour proposer la montée de privilège mais c'est bien sûr impossible en utilisation WMI à distance.

Pour résoudre le problème il y a plusieurs solutions :

  • La plus simple, mais pas forcément la meilleure quand on se sent très concerné par la sécurité, c'est tout bonnement de désactiver l'UAC. Rebooter ensuite.
  • Une autre que je qualifierais de "moins pire" consiste à désactiver l'UAC pour les accès à distance uniquement : un petit coup de REGEDIT sur la clé HKLM\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Policies\system, éditer (ou créer) la valeur LocalAccountTokenFilterPolicy (en DWORD) et lui affecter la donnée 1. Rebooter ensuite.
  • Enfin, Microsoft conseille plutôt de créer un compte spécifique sur la machine distante et faire en sorte (pas la peine de me demander comment, je n'en sais rien !) que les appels WMI externes soient effectués par ce compte.

Par ailleurs, il peut aussi être nécessaire d'activer l'administration à distance en créant/modifiant la valeur AllowRemoteRPC de la clé HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Terminal Server" (en DWORD) et lui affecter la donnée 1.

Concernant l'utilisation des fonctionnalités WMI sur les machines en Windows 7/8/Vista, je vous invite à consulter ce lien très intéressant.


Date de création :17/11/2007 @ 12:19Dernière modification :23/01/2013 @ 10:15Imprimer l'article  Hyperlien

Fermer  WmiSysInfos


eXTReMe Tracker
^ Haut ^